Je ne t’aime plus, mon amour

Voilà bien ce qui ne peut se dire, ce qui ne peut s’entendre: la fin de l’amour.Quand le sentiment s’en va sans crier gare, sans rime ni raison; quand l’élan amoureux meurt. Plus rien sur quoi s’appuyer, qu’un sol qui se dérobe sous nos pieds…

“Avec le Temps” de Léo Ferré

Avec le temps…
avec le temps, va, tout s’en va
on oublie le visage et l’on oublie la voix
le cœur, quand ça bat plus, c’est pas la peine d’aller
chercher plus loin, faut laisser faire et c’est très bien

avec le temps…
avec le temps, va, tout s’en va
l’autre qu’on adorait, qu’on cherchait sous la pluie
l’autre qu’on devinait au détour d’un regard
entre les mots, entre les lignes et sous le fard
d’un serment maquillé qui s’en va faire sa nuit

avec le temps tout s’évanouit

avec le temps…
avec le temps, va, tout s’en va
l’autre à qui l’on croyait pour un rhume, pour un rien
l’autre à qui l’on donnait du vent et des bijoux
pour qui l’on eût vendu son âme pour quelques sous
devant quoi l’on s’traînait comme traînent les chiens
avec le temps, va, tout va bien

avec le temps…
avec le temps, va, tout s’en va
on oublie les passions et l’on oublie les voix
qui vous disaient tout bas les mots des pauvres gens
ne rentre pas trop tard, surtout ne prends pas froid

Avec le temps…

Avec le temps on n’aime plus

Léo Ferré

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

%d bloggers like this: