Au travers du coeur

Chagall : beautée voilée “Comme un alcool de neige
à la gorge des nuits
L’herbe folle des songes
pousse au travers du coeur
Des eaux longues de l’âge
à la fleur de ma rage
Une langue nue et charnue
comme un bouquet de sexes
Une langue de cris
en forme de caresses
Qui lèche le silence
et qui soudain le troue”

André Gaillard

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

%d bloggers like this: